vue
Vous êtes ici : Accueil > Vie municipale > Le PLU

Le Plan Local d'Urbanisme

Amélioration du cadre de vie ...
Après un travail de longue haleine, la révision du Plan Local d’Urbanisme, commencé en date du 29 décembre 2005 pour la prescription de la révision et des modalités de concertation, a enfin été votée au conseil municipal du 21 septembre dernier.
Ce document de planification a été défendu avec une grande détermination par la collectivité, puisque le Schéma d’Aménagement Régional 1995 auquel il est lié, se trouve dans une phase de quasi-caducité par l’approbation imminente du nouveau S.A.R (Schéma d’Aménagement Régional).
Ce document a été élaboré en étroite concertation avec la population, les chambres consulaires ainsi que les services de l’Etat. Les projets de chacun ont été défendus.
Malgré de grandes difficultés techniques, liées en l’occurrence au Plan de Prévention des Risques, est sorti un document d’aménagement finement élaboré, de grande qualité et d’intérêt général.
La réunion du 15/09/11, pour la présentation des corrections du P.L.U. à M. le sous-Préfet, ainsi qu’à la Direction de l’environnement de l’Aménagement et du logement a été une étape importante dans l’élaboration de ce dossier. Cela a représenté une assurance supplémentaire pour la municipalité dans l’approbation de son P.L.U.
 
Pour tenir compte des différentes remarques formulées par les partenaires institutionnels après l’arrêt du PLU,mais également les observations écrites par la population au cours de l’enquête publique, le dossier de PLU a été adapté avant son approbation.
Ainsi, les principales évolutions du document sont les suivantes :
- les secteurs de Coteau Sec et de Grand Fond Extérieur avaient été classés en zone à urbaniser
(respectivement AUc3 et AUc15).
Ces deux sites qui ne sont pas exposés à des risques naturels
majeurs se situent néanmoins en dehors de la zone agglomérée de l’Entre‐Deux. Par conséquent,
l’Etat et le Conseil Général avaient demandé leur suppression.
Compte tenu de leur positionnement géographique en lien avec les sentiers de randonnée qui parcourent le territoire communal, la municipalité a souhaité maintenir une vocation touristique pour ces deux lieux.
Ainsi, le classement en zone à urbaniser a été supprimé au profit de la zone Nt, qui correspond
aux secteurs susceptibles d’accueillir une fréquentation touristique et/ou de loisirs et dans lequel
des équipements peuvent être admis.
- à la suite d’un travail étroit avec les services du Conseil Général, plusieurs secteurs naturels en
friche ont été identifiés. L’objectif était de pouvoir les classer en zone agricole. Ainsi,
conformément à l’avis du Conseil Général, près de 26 hectares de zones naturelles (classées en N
et assorties d’espaces boisés classés) sont reclassés en zone agricole. Il convient de noter que ces
terrains restent néanmoins situés au sein de zones d’aléas élevés au PPR, ce qui interdit toute
possibilité de construction (Cf. carte page suivante).
- plusieurs évolutions réglementaires ont été apportées au règlement du PLU afin de tenir compte
des observations formulées par les services de l’Etat. Ainsi, dans les espaces boisés classés, les coupes et abattages d’arbres sont soumis à déclaration préalable dans les au
titre des articles L.130‐1 et suivants du code de l’urbanisme
De même, les arbres remarquables et les spécimens de qualité existants devront être maintenus ou remplacés par des plantations équivalentes par leur aspect et leur qualité.
Dans l’ensemble, les dispositions visant à préserver le patrimoine naturel et architectural de l’Entre‐Deux ont ainsi été renforcées, même au-delà du périmètre protégé des 500m.
 
En résumé, ce nouveau document donnera l’opportunité à la commune d’inscrire 15 nouveaux hectares auparavant gelés, qui seront désormais en zone urbaine ou à urbaniser.
Il permet également à la commune de faire valoir davantage sur son territoire, sa politique d’aménagement et de développement durable dans :
-          L’analyse des besoins en logements liée a l’évolution démographique, notamment dans la production de logements sociaux (loi E.N.L. ainsi que le Contrat d’Objectif Foncier)
-          La mise en place d’une économie locale d’avantage diversifiée dans le commerce, les services, le transport, le déplacement (ex : création d’une zone économique)
-          La conquête de terres agricoles, en compensation des zones agricoles qui ont évoluées en zone urbaine, afin de maintenir une agriculture dynamique. Ces zones ont un caractère indispensable pour la commune, afin de continuer à valoriser son caractère rural, d’entretenir son paysage et de conserver les intérêts économiques des différentes filières agricoles. (ex : intégration de 32 nouveaux ha dans la zone agricole).
-          L’accompagnement pour le développement de l’activité touristique, pilier phare et incontestable en matière économique pour notre territoire. (ex : création de zone naturelles touristiques 4, 85 ha.)
-          L’acheminement vers davantage de reconnaissance et protection du patrimoine communal  (patrimoine architectural, le patrimoine végétal et patrimoine naturel)
Ce vote est une première étape dans l’évolution de l’aménagement de notre commune. Lors de l’adoption du S.A.R. prochain, la collectivité engagera une procédure de modification, afin de travailler sur les secteurs qui n’ont pas été étudiés.
Le document est opposable depuis le 22 octobre 2011

Contact : Service Urbanisme 0262 39 50 50 Poste 102

E-mail : urbanisme@entredeux.re 

19/03/2012 14:01
Imprimer cet article
lundi 20 novembre 2017, 09:37
Météo jour Météo nuit
Soleil : 7:47 - 16:48
Température : 5°C - 4°C

  Station météo du Serré

Image de l'article : Station météo du Serré

  Vos démarches en ligne

Image de l'article : Vos démarches en ligne

  Restauration scolaire - La carte

Image de l'article : Restauration scolaire - La carte
Télécharger le document (32 ko )

  Video

Po arrete ek ca
Plus de video | Cliquer ici

Lire le fichier texte contenant sa transcription | Po arrete ek ca